Bienvenue sur le nouveau site de www.paris-communiques.com
Les communiqués de presse en direct Paris & Ile de France
Communiqué de presse : transports

Lettre ouverte aux syndicats de taxis

Collectif d'Entreprises du Transport de personnes à moto

Communiqué le 27/01/2013
Madame, Monsieur,
Le transport de personne en France est un réel problème, les différents rapports demandés par les gouvernements successifs vont tous dans le même sens depuis 2008, il n'y a pas assez de taxis en France. Cette corporation rencontre des problèmes qui sont compréhensibles, ils revendiquent face à ces problèmes, c'est un droit légitime que nous respectons.
Depuis le 01 avril 2011, date de mise en application du décret 2010-1223 lié à l'activité de transport à titre onéreux de personnes par véhicules motorisés à deux ou trois roues l'activité de transport à moto est légale et reconnue comme telle par cette loi, donc « loyale ».
Depuis cette date, les taxis ont manifesté à trois reprises, les 28 novembre 2011, 19 décembre 2012 et 10 janvier 2013, systématiquement les transporteurs de personnes que nous sommes ont été pris à partie de façon, verbale et/ou physique complété quelques fois de dégradations de matériel et de menaces de mort. L'argument principal étant la « concurrence déloyale », il est temps de rappeler que des dizaines de plaintes ont été déposées à l'encontre d'une infime partie non représentative de cette corporation taxi, sachant que nous travaillons avec un bon nombre d'entre eux.
Il est aussi impératif de rappeler les points fondamentaux respectés par notre profession, c'est l'objet de cette lettre ouverte aux syndicats de taxis qui a été signée par 150 entreprises représentant 450 artisans, pour la défense de notre profession de transport de personne à moto.

Le représentant régional UFTM monsieur JP Rateau (ASAP69)

Le président UFTM Didier Heurtier.


---------------------------

Lettre ouverte aux syndicats de taxis pour la défense de notre profession de transport de personnes à moto.

Mesdames, Messieurs,

Au lendemain des manifestions des artisans taxis du 10 janvier, soutenues par l'ensemble des organisations syndicales de votre profession, nous tenons par la présente à apporter une réponse aux critiques formulées à l'encontre des transporteurs de personnes à moto.

A ce titre, nous avons  le regret de constater que, lors de ces manifestations, un nombre important d'agressions mettant en péril l'intégrité physique des chauffeurs motos ont eu lieu, s'ajoutant aux violences régulières dont ils sont les victimes. (jets de projectiles sur véhicules roulant, intimidation des chauffeurs et de leurs clients, tentatives de déstabilisation de véhicules roulant).

Quelles que soient vos revendications, nous sommes en droit d'exiger que l'on respecte la sécurité de nos chauffeurs. A l'avenir, nous n'hésiterons pas à engager des poursuites judiciaires à l'encontre de tous ceux qui se livrent à ce type d'exactions totalement inacceptables.

Notre profession, soumise à une réglementation très claire depuis le 1er avril 2011, a su s'adapter aux besoins des clients en leur offrant les avantages de la technologie. Bien que ne pouvant être présents sur les lieux à forte concentration de demandes comme les gares ou les aéroports, nous donnons la possibilité à ceux qui le souhaitent de réserver leur chauffeur à partir de leur smartphone ou d'une centrale d'appel dédiée. Cette évolution, qui modifie très clairement les conditions d'exercice de votre métier, ne doit pas être vécue comme une agression. Au contraire, il s'agit d'une mutation qui témoigne de besoins nouveaux auxquels nous devons répondre, sans que cela ne doive donner lieu à une confrontation stérile entre les représentants de nos professions.

D'ailleurs, nous souhaitons répondre à l'accusation de « concurrence déloyale » qui nuit à la réputation de notre activité.  Contrairement à vos déclarations, nous estimons que nous devons répondre à une série de contraintes qui rééquilibrent le rapport de force, parmi lesquelles :

- la mise en place d'un cadre règlementaire impliquant des exigences d'honorabilité, d'ancienneté de permis, d'aptitude médicale qui sont aussi exigeants que les vôtres.
- La nécessite d'entretenir et de renouveler nos véhicules à une périodicité inférieure (4 ans) à celle des taxis voitures
- Des cotisations d'assurances dépassant très largement celles d'une voiture taxi
- Une interdiction de stationner sur les gares et les aéroports qui nous impose un nombre de kilomètres à vide très importante
- Des contraintes climatiques qui ne nous permettent pas de travailler plus de 10 mois par an en moyenne et qui confèrent à l'activité de nos artisans une réelle pénibilité.
- Des charges Urssaf, une TVA et des couts de carburants qui  sont aussi importantes que les vôtres.

De fait, nous sommes contraints de pratiquer des tarifs sensiblement plus élevés que les vôtres, confinant notre champ d'activité à une clientèle différente. Le CA cumulé des artisans de notre profession témoigne de cet état de fait puisqu'il  ne doit probablement pas dépasser quelques pour cent de celui des taxis en France.

Concernant le « racolage  agressif opéré dans les files d'attente des taxis » au sein des gares et des aéroports, nous considérons que cette pratique, qui n'est le fait que d'une minorité d'acteurs, nuit surtout à notre propre profession, en donnant une image négative aux clients potentiels.

Notre volonté est au contraire de développer une offre organisée qui, inscrite dans un cadre règlementaire précis, vient accroitre le panel des services de transport disponibles pour les usagers, qui sont demandeurs de cette liberté de choix.

Aussi, au regard de ces quelques éléments, nous vous invitons à dénoncer auprès de vos adhérents tout amalgame et  toute violence à l'égard des artisans de notre profession. Nous ne cesserons de dénoncer auprès des instances publiques tous ces excès qui nuisent considérablement à l'image de notre secteur d'activité

Collectif d'Entreprises du Transport à Moto

Pour le Collectif en Ile de France : Pour le collectif en Province :
Cyril Masson, Président CITYBIRD Didier, Président TREZALHEURE
ET UFTM
Xavier, Président SKOOT

Les entreprises signataires sont :
Acteurs sur l'Ile de France
Cabline
Citybird
GTMP
Hégé Services
H)-Cab
Newway
Paris Moto
Skoot - Motocab
Urban Driver
Acteurs en Province représentés par UFTM
Aix'Press moto
ASAP 69
Emc2 Roues
Liberty Cab
GTMS
Option Moto
Pegaz
Poitiers Driver
Riviera Express
Transpromoto
Trezalheure

Contact presse :
JP Rateau (ASAP 69)
ou
B. Bergaentzlé (Option Moto)

En savoir plus : http://www.uftm.fr/


Retour page précédente

Pub
Lusopassion, le magazine des cultures lusophones LusoPassion.com, le magazine des cultures lusophones en France
Lien partenaire
MinibusParis.com
Service de location de minibus à Paris
Communiqués les plus consultés :
    Paris-communiques.com dans les autres régions
    Pour retrouver l'ensemble des communiqués de presse diffusés sur notre plateforme :
    1001PARIS
    Annuaire Web Paris