Bienvenue sur le nouveau site de www.paris-communiques.com
Les communiqués de presse en direct Paris & Ile de France
Communiqué de presse : divers

Interview de Marc Borgna, Président de Twihome et de Site Leader Immobilier.

Site Leader Immobilier

Communiqué le 06/02/2012
Baisse du pouvoir d'achat, crise financière et immobilière, construction de logements insuffisante…les difficultés à se loger sont aujourd'hui en première place dans l'esprit des français. Les trois quart des français pensent que la situation immobilière va continuer à se dégrader. Parmi eux, 22% craignent d'être logés dans des conditions insalubres voire de se retrouver sans domicile. Avec 1,2 millions de ménages pauvres qui sont sur la liste d'attente HLM, la vision de l'avenir concernant l'immobilier est noire. Pour y voir plus clair, nous avons eu le plaisir de rencontrer Marc Borgna, directeur d'une société spécialisée dans le conseil et l'investissement en immobilier, qui nous donne son point de vue et nous fait part de ses prévision pour l'avenir.

Marc Borgna nous dit tout sur l'immobilier.

Marc Borgna finit ses études à l'âge de 22 ans. Après quelques années en tant que directeur d'un réseau de prêt-à-porter, il se lance très jeune dans le domaine de l'immobilier où il fera ses armes en tant que directeur de conseil et d'investissements dans l'immobilier alors qu'il n'a que 24 ans. En 2007, pensant que le marché peut être amené à se durcir, il réglera ses activités pour se focaliser sur la promotion des biens immobiliers sur Internet.

La crise financière et immobilière est au premier plan depuis maintenant un bon moment. Le bilan est-il si négatif ?

Non, le bilan n'est pas si négatif. L'année 2011 fut d'ailleurs une bonne année pour les professionnels de l'immobilier. Les logements neufs notamment ont connu un franc succès grâce à certains dispositifs comme la loi Scellier. Néanmoins, la situation future risque de d'assombrir, il a quand même été constaté un recul de 10% en France des ventes de septembre à novembre 2011 et de 13% dans la capitale.

Pensez-vous que les choses vont continuer de cette manière ?

Le gouvernement ayant décidé d'abroger les lois favorisant l'accession à la propriété, un repli est prévu prochainement. En 2012, nous allons sûrement assister à une baisse d'au moins 10% des prix et elle devrait se poursuivre jusqu'en 2013. Nicolas Sarkozy compte adopter des lois censées favoriser le domaine de l'immobilier. Il s'agit entre autre de relever de 30% les droits à construire sur les habitations ainsi qu'à libérer des terrains publics. Les effets escomptés devraient se sentir jusqu'en 2015. Mais il est fort possible que ces mesures soient insuffisante au regard de la demande.

Les jours noirs de l'immobilier sont donc devant nous ?

Disons qu'en France, il va continuer à y avoir un coup de frein général avec de grosses disparités notamment du point de vue régional et social. Les mesures prévues par le gouvernement actuel sont insuffisantes car ce sont les règles de constructions qu'il faudrait modifier. En 15 ans, les prix de l'immobilier ont augmenté de 165% sans compter un manque évident du nombre de logement par rapport à la demande. Il s'avère qu'en France, les délais d'autorisation de construire sont beaucoup trop longs. Tout cela sans compter la mesure Fillon qui va alourdir les impôts pour la revente d'une résidence secondaire ou d'un investissement locatif.

Il faut bien avouer également qu'un taux de chômage élevé et un pouvoir d'achat bas, comme c'est le cas aujourd'hui, n'incite pas les investisseurs à s'intéresser à l'immobilier ?

Cela fait aujourd'hui une centaine d'années que Keynes nous l'apprend : un pouvoir d'achat détruit pèse sur la vente. Mais, en termes d'investissement, l'immobilier reste encore le placement le plus solide en face d'autres investissements plus volatiles. Il faut être réaliste : la crise ne s'arrêtera pas demain. Par contre, au milieu de ce marasme, l'immobilier s'en sortira sûrement mieux que les autres valeurs. Ce qui est certain, c'est que l'immobilier sera au centre des préoccupations politiques avec le retour à l'emploi. Malgré la tendance, pour le moment, de l'Europe à tendre vers l'austérité allemande, on peut parier que ce sera les Etats-Unis qui dirigeront le navire en usant d'un politique tout autre. Ils ont en effet décidé de stabiliser en priorité les deux marchés de l'immobilier et de l'emploi puis, seulement par la suite, de réaliser des coupes budgétaires vers 2013. Je pense sincèrement que la vision des Etats-Unis finira par remporter l'unanimité.
 
Merci Marc Borgna pour ses informations qui nous démontrent que l'immobilier est loin d'être une valeur perdue.

Martin Leroy

Contact presse :
Martin Leroy



Retour page précédente

Pub
Hit Story, agence de communication globale Hit Story, pour tous vos projets de communication
Lien partenaire
MinibusParis.com
Service de location de minibus à Paris
Communiqués les plus consultés :
    Paris-communiques.com dans les autres régions
    Pour retrouver l'ensemble des communiqués de presse diffusés sur notre plateforme :
    1001PARIS
    Annuaire Web Paris